Du 10 au 15 juin 1780

Fil   Le 10 juin, Nicolas se rend d'abord au Châtelet. Accompagné de Bourdeau, il gagne ensuite l'hôtel de M. de Besenval puis celui des Ravillois.
Accès rapide au plan.

Fil   En quittant l'hôtel des Ravillois, Nicolas et Bourdeau décident de demander conseil à M. Rodollet. Ils passent donc sur le Pont-Neuf, où Nicolas remarque Thomas, le tondeur pour chiens, puis ils s'arrêtent sur le quai des Grands-Augustins pour manger "un poulet au sel et deux douzaines d'huîtres, à l'abri d'un parasol".
Accès rapide au plan.
Fil   Après leur visite à M. Rodollet, Nicolas laisse Bourdeau au Châtelet et revient rue Montmartre avant de repartir pour Versailles.
Il y fait la halte habituelle à Fausses-Reposes, où il passe la nuit.

Fil   Le lendemain matin – 11 juin, et non 9 juin –, il se fait déposer route de Paris et contemple, avant d'y pénétrer, le château dans les brumes.

Il accède d'abord au salon de l'Œil de bœuf, puis à la chambre du roi. après s'être entretenu avec celui-ci, il sort dans la galerie, où il rencontre Louis. Après quoi, il entend gagner l'aile des ministres afin d'y rencontrer Sartine mais celui-ci lui fait parvenir un message dans lequel il lui donne rendez-vous à la ménagerie du roi, dans l'enclos des rhinocéros.

Après avoir parlé avec Sartine, Nicolas rentre au château. Il trouve Louis dans la salle des gardes de la reine. Ils entrent dans le cabinet de la Méridienne, puis ils se rendent chez le roi pour assister au grand lever.

En sortant des appartements du roi, ils terminent "ce périple de l'étiquette" par une visite au comte de Provence, "à l'extrémité de l'aile nord du château, face au Grand Commun".

Le père et le fils se quittent dans la cour de marbre. Nicolas rejoint Fausses-Reposes, où il dîne avec Aimée. Il rentre à Paris à la nuit tombante.
Accès rapide au plan.

Fil   Le 12 juin – et non le 10 – , Nicolas est de retour rue Montmartre. Son petit-déjeuner pris en compagnie de M. de Noblecourt, il se rend au Châtelet.

Y ayant appris des nouvelles n'augurant rien de bon, Nicolas passe prendre Pluton rue Montmartre pour mener des recherches à l'extrémité de la rue de Vaugirard, où Bourdeau, Semacgus et lui découvrent le fiacre de Naganda. Pluton s'engage tour à tour dans la rue du Regard vers la rue de Vaugirard –, dans la rue de Bagneux et dans la rue de la Barouillère, puis dans la rue de Sèvres, jusqu'au Champ clos ou Combat du Taureau.

Naganda retrouvé, il est reconduit rue Montmartre par Semacgus tandis que Nicolas et Bourdeau s'arrêtent au Châtelet. Nicolas rentre chez M. de Noblecourt en fin de journée.
Accès rapide au plan.

Fil   Le lendemain – le 13 juin, et non le 11 –, tandis que Naganda sort de l'hôtel de Noblecourt par les voies déjà utilisées par Nicolas dans Le Crime de Saint-Florentin, ce dernier rallie directement le Châtelet. Vers onze heures et demie, Naganda, Bourdeau, Semacgus et Nicolas rejoignent le Combat du Taureau, où deux hommes sont tués, dont ils conduisent les cadavres au Châtelet.
Accès rapide au plan.

Fil   Apès quoi, ils se rendent sur le quai des Morfondus où ils confondent Gondrillard, qui est escorté vers la Bastille.

Semacgus regagne alors Vaugirard, tandis que Nicolas, Bourdeau et Naganda rejoignent la rue Montmartre, où ils se régalent comme d'habitude de mets soignés.
Accès rapide au plan.

Fil   Le 14 juin – et non le 12 –, Nicolas se rend au Châtelet, où Rabouine lui conte comment il y a conduit Armand de Ravillois.

Pendant que Bourdeau, Gremillon et Rabouine doivent surprendre Jacques Meulière rue du Jardin du roi, Nicolas trompe son attente en contemplant Paris du haut de la tour Saint- Jacques de la Boucherie.

De retour au Châtelet, Nicolas interroge Jacques Meulière, puis il va rendre compte des avancées de l'enquête à Le Noir ; après quoi, ses pas le dirigeant vers la rue Montmartre, il s'arrête rue Plâtrière, chez M. Patay, avant de regagner l'hôtel de M. de Noblecourt.
Accès rapide au plan.

Fil   Le lendemain, le 15 juin – et non le 13 –, Nicolas se rend d'abord à l'hôtel des Ravillois. La découverte qu'il y fait le conduit à revenir rue Montmartre pour y seller Sémillante, qui le conduit à Versailles.

Il y rencontre Sartine et passe la nuit à Fausses Reposes.

Le lendemain, de retour au Châtelet, il y apprend que le destin a clos l'enquête à sa place.