Fil  : le 30 mai 1770, Nicolas et Semacgus partent de Vaugirard pour assister, depuis l'hôtel des Ambassadeurs – place Louis XV –, au feu d'artifice tiré par la ville de Paris en l'honneur du mariage du dauphin, spectacle qui dégénère en catastrophe en raison de la foule qui converge de toutes parts vers la place.

Fil  : le lendemain, Nicolas se rend au cimetière de la Madeleine pour obtenir un indice sur l'identité de la jeune fille à la perle d'obsidienne.

Fil  : après avoir quitté le cimetière de la Madeleine, il fait un détour par la rue Royale afin de revoir les lieux de la catastrophe, puis il se rend aux Deux Castors, où il demande à Charles et Jean Galaine de l'accompagner au Châtelet pour y reconnaître le corps d'Élodie.

Fil  : le 2 juin, Sartine vient le chercher rue Montmartre car le roi les demande à Versailles.

Fil  : le lendemain, jour de Pentecôte, il rend visite au père Grégoire afin de lui demander conseil.

Fil  : le 4 juin, après un aller-retour à Versailles, Nicolas se rend à l'archevêché pour obtenir l'aide de Mgr de Beaumont. Celui-ci le présente au père Raccard, l'exorciste du diocèse, chez qui il soupe avant de regagner les Deux Castors en sa compagnie.

Fil  : le 5 juin, Nicolas se rend au couvent des Filles de la Conception. Il y trouve le mouchoir brodé des initiales C et G.

Fil  : le même jour, après avoir interrogé l'apothicaire qui vend du laudanum aux Galaine, il tente vainement de rerouver Restif de la Bretonne dans le quartier des écoles. Celui-ci étant convié à la fête donnée par la Guimard sur le lieu de son futur hôtel de la rue Chaussée d'Antin, Nicolas l'y rejoint.