Du 27 au 29 mai 1782

Fil 

Toujours le 27 mai, alors que Nicolas est toujours dans l'hôtel de police, Bourdeau surgit, porteur d'une mauvaise nouvelle : Dangeville et la broche de la grande duchesse ont disparu. Nicolas et son adjoint se rendent donc immédiatement à l'Hôtel de Lévi.

Ils y découvrent deux morts. L'un d'eux est Dangeville. Nicolas retrouve la broche et s'entretient avec Paul.

Il retourne ensuite à l'hôtel de police, où il affronte Sartine, puis se rend au Grand Châtelet pour assister à l'ouverture des corps.

Les autopsies terminées, il revient à l'Hôtel de Lévi, où il procède à quelques interrogatoires.
Accès rapide au plan.

Fil 

Lorsqu'il quitte l'Hôtel de Lévi, il reprend le chemin de l'hôtel de police, mais s'y arrête très peu de temps. Il pousse alors jusqu'à la rue Basse-du-Rempart et suit le boulevard. Ses réflexions le mènent à dépasser un peu la Comédie italienne. Il revient sur ses pas avant d'avoir atteint le boulevard du Temple.
Accès rapide au plan.

Fil 

Lorsqu'il atteint la rue Basse-du-Rempart, il rencontre une jeune femme qui lui demande une protection jusqu'à la rue d'Amboise, derrière la Comédie italienne. Il la lui accorde bien volontiers et ce n'est qu'au petit matin qu'il rejoint l'hôtel de police.
Accès rapide au plan.

Fil 

Le 28 mai, après avoir pris son petit-déjeuner en compagnie de Le Noir, Nicolas se rend à l'Hôtel de Lévi, où le rejoint Bourdeau.

Il décide ensuite d'aller chercher Louis rue Montmartre et de le conduire chez Maître Vachon pour les essayages des habits de cour qu'ils revêtiront pour assister au bal donné à Versailles.
Accès rapide au plan.

Fil 

Après avoir raccompagné Louis rue Montmartre, Nicolas repart vers le Châtelet pour y faire le point avec Bourdeau, puis regagne l'Hôtel de Lévi. Il quitte la résidence russe à la demande de Le Noir. À l'hôtel de police, il retrouve Sartine.

En quittant l'hôtel de police, il a besoin de retrouver un peu de calme : pour ce faire, il demande à faire en voiture le grand tour, au-delà des boulevards et des quartiers nouveaux, avant de rentrer rue Montmartre.

Là, la présence de Balbastre le remplissant de fureur, il ressort aussitôt et revient à l'hôtel de police. Le trajet, désormais connu des lecteurs, n'est pas tracé sur la carte, afin de ne pas la surcharger.
Accès rapide au plan.

Rien à signaler le 29 mai.