Hôtel de Senlis
Collège des Cholets

Cet hôtel de voyageur était bien situé au XVIIIsiècle dans la rue du Four-Saint-Germain. C’est là que, dans Le Noyé du Grand Canal, loge Jacques Simon, un espion anglais. Le nom de la rue provient de l’existence d’un four banal appartenant à l’abbaye Saint-Germain-des-Prés toute proche. Pour percevoir les droits banaux, conséquences de leur droit de ban ou de justice, les moines imposaient l’utilisation de leur four aux habitants du faubourg. Cet hôtel de Senlis n’existe plus dans la rue.

Il ne faut pas confondre cet hôtel pour voyageurs avec un autre hôtel – particulier – de Senlis, qui avait appartenu au XIIIsiècle à l'évêque de Senlis, Gauthier de Chambly, et qui fut acheté pour fonder à la fin du siècle le collège des Cholets, destiné à accueillir les étudiants d'Amiens et de Beauvais. Le collège des Cholets fut annexé par le collège Louis-le-Grand, qui devint en 1802 le premier lycée de France au début du XIXe siècle.

C'est sans doute cette histoire qui explique la présence de nos jours d'un autre hôtel – moderne – de Senlis, situé non loin de la rue Cujas, rue Malebranche, tout près du Panthéon.