Maison de Scipion
L'hôtel Scipion photographié par Atget à la fin du XIXe siècle. Source Gallica

 

M. THIERY, Guide des amateurs et des étrangers voyageurs à Paris, tome 2, Paris, Hardouin et Gattey, 1787, p. 190 :
« On trouve à l'entrée de la rue du Fer à Moulin qui fait suite à celle de la Muette, la rue qui a pris le nom de Scipion, à cause de la maison connue sous ce nom qui y est située. Cette maison était jadis l'Hôtel de Scipion Sardini qui le fit bâtir. Elle est aujourd'hui dépendante de l'Hôpital Général à qui elle sert de magasin pour les farines. On y fabrique le pain pour toutes les maisons qui en dépendent, et on y détaille la viande pour ledit hôpital. On y fabrique aussi de la chandelle. II y a dans cette maison une chapelle où l'on dit la messe toutes les fêtes et dimanches.
 »

En réalité cette demeure a été édifiée dans le second quart du XVIe siècle pour les prêtres de la paroisse de Saint-Marcel, un faubourg hors-les-murs : c’est pour eux que furent construits le cloître et la chapelle dont parle Thiéry. En 1565, Scipion Sardini, un banquier italien, en fit son hôtel et le transforma en italianisant le décor par des médaillons de terre cuite, sur lesquels figurent des personnages.

À la mort de Sardini au début du XVIIe siècle, sa maison fut d'abord transformée en hospice pour les vieillards, puis en maternité. À la fin du XVIIIe siècle, comme le signale Bourdeau dans Le Cadavre anglais, elle est devenue la boulangerie générale des hôpitaux de Paris. Depuis la fermeture de la boulangerie en 1973, les locaux rénovés sont destinés à des habitations.
La maison de Scipion (mai 2012)