Le quai de Gesvres
Le quai de Gesvres, Rousseau, 1787 (Source Gallica)

 

M. THIERY, Guide des amateurs et des étrangers voyageurs à Paris, tome I, Paris, Hardouin et Gattey, 1787, p. 553-554 :
« Le quai de Gesvres communique du pont Notre-Dame au pont au Change par une galerie ayant quatre issues, pratiquée dans le rez-de-chaussée des maisons qui le couvrent dans toute son étendue et forment la rue de Gesvres. Ces maisons et ce quai sont soutenus par des voûtes hardies prises sur le lit de la rivière et qui y forment pont. Cette galerie couverte est garnie des deux côtés de boutiques occupées par des marchands libraires, bijoutiers et autres. La démolition des maisons du pont Notre-Dame va embellir ce quartier et ajouter à la salubrité de l'air. »

Le quai de Gesvres a été bâti en 1642 sur la rive droite entre la rue Saint Martin et le Grand Châtelet. Il doit son nom au Marquis de Gesvres qui reçut le terrain du roi. Il y fit construire un quai et une rue parallèle qui prirent la dénomination de quai et de rue de Gesvres.

Cette partie de la ville avait très mauvaise réputation. « L'arche qui compose le quai de Gesvres est un foyer pestilentiel, [écrit Mercier dans L'An 2440]. Toute cette partie de la ville boit une eau infecte, et respire un air empoisonné. » À sa suite, Jean-François Parot écrit dans Le Fantôme de la rue Royale que ce quai était « un cloaque affreux où quatre égouts versaient leur fange, où aboutissait le sang des tueries et dans lequel toutes les latrines répandaient leurs immondices ». En 1777, dans Le Cadavre anglais, le lieu est aussi insalubre et Nicolas déplore que son eau souillée alimente la ville.

Afin d’aérer la ville, des lettres-patentes du 22 avril 1769 avaient pourtant ordonné la démolition des maisons du quai et de la rue de Gesvres, du côté de la rivière, mais cette démolition ne fut effective qu’après un édit du mois de septembre 1786. La rue et le quai de Gesvres ne firent alors plus qu’un. Des bornes séparèrent cependant encore le quai en deux parties jusqu'en 1832. En 1835, l'administration fit paver le quai de Gesvres.